FAQ

Ici vous trouverez toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur l'Incubateur Belle de Mai et les programmes d'accompagnement à la création d'entreprise innovante : la Manufacture et l'incubation.

À quoi sert un incubateur ?

L’incubateur va mettre les compétences et les outils indispensables au bon démarrage et au développement d’une entreprise innovante à la disposition des porteurs de projet de création d’entreprise. Il va leur permettre de concrétiser leur idée ou leur projet en une entreprise structurée et viable. L’incubateur peut apporter un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, avant la création et lors des premières étapes de la vie de l’entreprise.

 

Et si on résume ?

 

Vous challenger !!

C’est quoi la différence entre incubateur privé et public ?

C’est dans le cadre de la loi sur l’innovation et la recherche en 1999 que les incubateurs de la recherche publique sont créés. Ces incubateurs, dit Allègre ou publics, sont des structures à but non lucratif qui accompagnent les startups depuis la phase de création de l’entreprise jusqu’aux premiers mois d’activité. Ils peuvent parfois proposer un hébergement à moindre coût et un financement non-dilutif (pas de prise de part). Les programmes d’accompagnement sont soumis à des critères de sélection précis et obligatoires.

 

À la différence des incubateurs publics, les incubateurs privés prennent souvent une part du capital de la société accompagnées. Il existe différents incubateurs privés :

 

– Les incubateurs d’entreprise : ils appartiennent à des industriels ou grands groupes et favorisent le développement des activités de l’entreprise plutôt que la partie en amont de la création dont s’occupe principalement un incubateur public.

 

– Les Incubateurs des grandes écoles : ils proposent des services similaires aux incubateurs publics ainsi qu’un grand réseau grâce à la communauté d’anciens étudiants. Ils sont réservés aux étudiants et anciens de l’école.

À quel moment de mon projet de création de startup dois-je faire appel à un incubateur ?

Dès la phase de l’idée et surtout avant la création de l’entreprise !

J’ai déjà créé mon entreprise, est-ce que je peux intégrer la Manufacture ou l’Incubation ?

Cela dépend depuis combien de temps l’entreprise est créée. Normalement, une entreprise ne doit pas être créée pour que le projet puisse intégrer un incubateur (pas de SIRET). Cependant, une entreprise créée il y a moins d’un an, sans chiffre d’affaires, peut encore postuler pour les programmes d’accompagnement proposés par l’Incubateur Belle de Mai.

C’est quoi un projet innovant ?

L’innovation se définit comme l’ensemble des démarches scientifiques, technologiques, organisationnelles, financières et commerciales qui aboutissent, ou sont censées aboutir, à la réalisation de produits ou procédés technologiquement nouveaux ou améliorés (Def de l’OCDE)

 

Ou alors on peut se baser sur le livre blanc de la graine : Une innovation est une invention qui répond à des besoins identifiés d’un groupe d’individus identifiés et dont la valeur perçue par celui-ci est monétisable à la hauteur de la constitution d’un modèle économique viable pour l’organisation à l’origine de l’innovation.

 

On parle d’innovation incrémentale, lorsque l’invention ne touche pas l’identité du produit. C’est une amélioration ou un renforcement d’une ou plusieurs caractéristiques de celui-ci. Par exemple, l’industrie du smartphone n’a connue depuis les quinze dernières années que des innovations incrémentales (miniaturisation des processeurs, meilleure autonomie des batteries,…).

 

L’innovation radicale crée un nouveau mode de consommation, il divise le Dominant Design sans le remplacer. Nespresso n’a pas remplacé le café filtre, il a simplement divisé le marché.

 

L’innovation référentielle éradique le Dominant Design précédent. Elle transforme les caractéristiques identitaires de référence : l’iPhone a remplacé le Dominant Design du téléphone mobile. Un téléphone mobile devient dans l’esprit de chacun un smartphone.

Valoriser la recherche publique, késako ?

Il s’agit d’un procédé par lequel les connaissances produites par la recherche publique sont utilisées par les entreprises ou les startups afin de produire de la valeur économique et sociale. La valorisation de la recherche publique s’appuie sur la mise en relation entre les universités et les labos d’une part, et les entreprises et les startups d’autre part.

 

En résumé, se sont surtout des opportunités pour les PME, les grands comptes, les ETI et les startups qui savent en profiter (exonérations fiscales, réduction de charges, crédit d’impôt, etc.) !

S'adosser à la recherche publique, c'est à dire ?

Il existe deux principales voies d’adossement à la recherche publique pour des startups :

 

1 – Les projets de partenariat de recherche & développement entre labo et startups qui consiste à mettre en commun des moyens et des compétences pour atteindre un résultat plus ou moins définis. Ces projets de partenariat peuvent s’effectuer via des contrats de prestations de service (obligation de résultat) ou des contrats de collaboration (obligation de moyens). Exemple : financer une thèse CIFRE, embaucher un jeune docteur, prendre un chercheur comme prestataire sont autant d’exemples de partenariat avec la recherche publique.

 

2 – Les transferts de technologies depuis des labos vers des entreprises ou des startups. Il s’agit de contrats de licence visant à conférer à des startups les droits d’exploitation de la technologie transférée par le labo.

 

Exemple : un chercheur ou jeune docteur qui veut créer une startup sur la base d’une technologie brevetée qu’il maîtrise, une entreprise qui souhaitet payer un droit de licence d’une techno.

Comment fonctionne l’avance remboursable de 40K€ mise en place par l’incubateur Belle de Mai ?

Lors de votre passage devant le comité d’engagement, le jury vote votre entrée en incubation et le montant de l’enveloppe qui vous sera accordée (jusqu’à 40K€). Ce financement est débloqué dès la signature du contrat et dédié au développement du projet d’entreprise.

 

L’avance remboursable est due en fin d’incubation. L’incubateur et vous établissez un échéancier de remboursement de vos dépenses. Il n’y a aucun intérêts (prêt à taux zéro).

Je ne suis pas sur Marseille, je peux rejoindre l’incubation ?

Oui nous accompagnons les entreprises partout en France. Nous sommes le seul incubateur Allègre à couvrir l’intégralité du territoire national.

Je suis une femme, est-ce que je peux candidater ?

OUIIIII ! Nos programmes sont accessibles à tous ! Il n’y a aucune distinction chez nous.

Ni 100% féminin, ni 100% masculin ! Nous sommes pour l’égalité et la mixité ! Alors rejoignez-nous sans modération.

J'ai besoin d'aide sur le vocabulaire des startups !

Quand on est nouveau dans l’écosystème entrepreneurial (et même quand on est un ancien), on peut parfois se perdre dans le jargon utilisé par les structures, les financeurs, les avocats, les autres entrepreneurs, etc. Tout le monde quoi !

Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons rassemblé les meilleurs mots dans un glossaire : pour que vous entrepreniez de A à Z !

 

Entreprendre de A à Z

×

Pour ne rien rater de nos actus, abonnez-vous à notre newsletter !