Aartemis

Offre 360° pour trouver des solutions face aux difficultés que rencontrent les musées

#aartemis #média #réseau social #culture
Incubé en 2022

45% des français et, plus spécifiquement 88% des 18-25 ans, ne vont pas au musée.

 

C’est sur ce postulat qu’Aartemis se base: au-delà de l’innovation numérique, il y a une vraie urgence à recréer du lien entre les institutions culturelles et les français.

 

La première étape a été d’investir le réseau social le plus utilisé en ce moment – Tiktok – pour parler d’art en utilisant le langage des utilisateurs et leurs codes. Le succès est au rendez-vous. Nous voulons néanmoins pérenniser ce projet au-delà des réseaux sociaux et transformer nos compétences en outils pour les musées, pour les institutions culturelles et à terme pour des lieux comme les châteaux ou les villeaartemis.artworks@gmail.coms en, par exemple, repensant le musée en utilisant les Sciences Humaines et Sociales, proposant de nouvelles stratégies de médiation, créant des parcours clients adaptés ou encore en proposant des créations originales audiovisuelles de contenus accessibles par un QR code.

Manon Dhennin

mm

visiter le site

Marlène Diard et Héloïse Poli, co-fondatrices

Marlène Diard et Héloïse Poli sont toutes deux à l’origine du duo d’artistes plasticiennes Aartemis depuis près de cinq ans. C’est en mars 2021, après un constat alarmant sur les relations très abimées entre les jeunes et les institutions culturelles, qu’elles décident d’utiliser le réseau social en vogue du moment – Tiktok – pour rendre visible ce qu’elles font déjà auprès de leurs élèves collégiens et lycéens. Et ça marche ! En revanche, elles ne souhaitent pas se limiter à l’influence en ligne et ont pour ambition d’aller encore plus loin…

aartemis.artworks@gmail.com
×

Pour ne rien rater de nos actus, abonnez-vous à notre newsletter !